Une histoire de cinéma

Une histoire de cinéma

Un voyage à travers les époques du cinéma

Mouvement UP

Chaque mois, Antoine Jullien vous fait voyager à travers les époques du cinéma et vous en tire un récit hors du commun. Un podcast Revus & Corrigés, coproduit par le Mouvement Up.

En cours de lecture

Henri Verneuil, une certaine idée du cinéma populaire

Résumé :  Qui était Henri Verneuil ? Un artisan consciencieux ? Un professionnel émérite ? Un cinéaste sous-estimé ? Il était tout cela à la fois. Roi du box-office qui a fait tourner les plus grandes stars, le plus américain des réalisateurs français a traversé le cinéma durant près de cinquante ans. 

A l’occasion de la sortie en DVD/Blu-Ray de I... comme Icare et Mille milliards de dollars, édités chez Gaumont, Antoine Jullien vous raconte comment le cinéaste a su s’investir dans des œuvres plus ambitieuses qui, si elles n’ont pas eu l’impact espéré en leur temps, méritent aujourd’hui d’être redécouvertes. 

Musiques : Bande originale du film Le Clan des Siciliens composée par Ennio Morricone ; Bande originale du film Mayrig composée par Jean-Claude Petit ; Bande originale du film I... comme Icare composée par Ennio Morricone ; Bande originale du film Mille Milliards de dollars composée par Philippe Sarde.

Crédits pour les bonus des éditions Gaumont : « Monsieur caméra », interview de Didier Decoin – Édition DVD/Blu-ray de I... comme Icare – Gaumont ; « David contre Goliath », interview de Patrick Malakian – Édition DVD/Blu-ray de Mille milliards de dollars – Gaumont

En cours de lecture

John Huston, l'aventurier désinvolte du cinéma

Résumé : John Huston a été un cinéaste prolifique. Plus de 40 films sur plus de quatre décennies. Ce passionné de chevaux et de peinture a toujours su garder sa liberté, même au prix de certaines compromissions. Boxeur amateur, trublion distingué, buveur invétéré, John Huston était une force de caractère, qui n’était pas du genre à s’en laisser conter.

Si le cinéaste n’a pas réalisé que des chefs d’œuvre, il a signé plusieurs films rentrés dans l’histoire du cinéma : Le Faucon Maltais, Quand la ville dort, L’Homme qui voulut être roi, Les Désaxés, L’Honneur des Prizzi et Gens de Dublin, son œuvre ultime.  

À l’occasion de la sortie en DVD/Blu-Ray de Moulin Roug*e et African Queen*, édités par Studio Canal, Antoine Jullien vous raconte ces deux aventures cinématographiques majeures dans la carrière d’un réalisateur qui a toujours su être lucide face à la nature humaine.  

Musique : Bande originale du film Gens de Dublin composée par Alex North / Bande originale du film African Queen composée par Allan Grey / Bande originale du film Moulin Rouge composée par Georges Auric 

En cours de lecture

La J-Horror, le cinéma d'horreur japonais

Résumé : Pourquoi frissonne-t-on au cinéma ? Qu’est-ce qui nous procure cette sensation ? À coup sûr, les Japonais sont devenus des maîtres en la matière. À la fin des années 90, une déferlante horrifique nippone secoue le monde entier. C’est le succès de Ring d’Hideo Nakata qui lance cette nouvelle vague, que l’on a aussi prénommée la J-Horror. Mais pourquoi un tel engouement ? Les fantômes sont-ils si proches de nous ?

À l’occasion de la ressortie en salles de trois films emblématiques du genre, Ring, Dark Water et* Audition*, distribués par The Jokers le 13 avril, tremblons à nouveau devant ces spectres nippons qui n’ont pas fini de malmener nos cauchemars.

Musiques : Bande originale du film Ring composée par Kenji Kawai ; Bande originale du film Dark Water composée par Kenji Kawai ; Bande originale du film Audition composée par Kōji Endō ; Jane and Barton, "It's a fine day"

En cours de lecture

Jiří Menzel, la comédie est une arme !

Résumé : La Nouvelle vague du cinéma tchèque, apparue au début des années 60, a représenté une véritable embellie, finalement écrasée par les chars soviétiques qui sonnèrent le glas du printemps de Prague. Des cinéastes issus de cette génération (Věra Chytilová, Jan Němec, ou Miloš Forman), Jiri Menzel n’est pas le plus connu des cinéphiles. Et pourtant, il remporta l’Oscar du meilleur film étranger pour son premier long métrage, Trains étroitement surveillés, en 1968.

À l’occasion de la rétrospective de trois de ses films en copie restaurée, distribués par Malavida Films le 23 février, Antoine Jullien vous raconte cette époque vivante et tourmentée à travers le parcours de ce réalisateur iconoclaste dont la comédie était une arme.

Musiques :
The Legendary pink dots - Prague Spring
Bande originale du film Murder before dinner composée par Jiří Šust
Bande originale du film Un Été capricieux composée par Jiří Šust
Bande originale du film Ces merveilleux hommes à la manivelle composée par Jiří Šust

En cours de lecture

Outrages, l'enfer du Vietnam selon Brian de Palma

Résumé :
À l'évocation des films majeurs sur la guerre du Vietnam, on pense immédiatement à Voyage au bout de l’enfer, Apocalypse Now, Full Metal Jacket et Platoon. Pas à Outrages.

Le film de Brian de Palma, sorti en 1989, n’a jamais conquis la réputation de ses glorieux émules. Pour quelle raison une œuvre n’imprime-t-elle pas dans l’inconscient collectif ? En raison de son sujet dérangeant, le viol d’une vietnamienne commis par des soldats de l’armée américaine ?

À l’occasion de l’édition du film en DVD/Blu-Ray chez Wild Side, accompagné d’un livret écrit par Nathan Réra, Antoine Jullien décrypte pourquoi Outrages, malgré l’importance que De Palma lui accorde, n’a pas tout à fait la place qu’il mérite.

Musiques :
Bande originale du film Outrages composée par Ennio Morricone
Bande originale du film Full Metal Jacket composée par Abigail Maid
The Rolling Stones - Paint it black
Creedence Clearwater Revival - Fortunate Son
Pat Halling et Stanley Myers - Cavatina